top of page
  • Yazarın fotoğrafıEndris Mekonnen Faris

Panafricanisme: Caracteristiques, Defis Et Perspectives

Güncelleme tarihi: 16 Şub 2023

L'histoire des interactions politiques au sein de l'humanité a donné naissance à plusieurs expressions uniques et accrocheuses, et le "pan...isme" a occupé une place de choix et a gagné en popularité au cours des derniers siècles. Des sociétés d'origines différentes et des causes unificatrices ont lancé des mouvements aux objectifs divers, faisant connaître leur existence au monde entier, avec le préfixe "Pan", désormais courant.



Conceptuellement, le préfixe "pan" précède pour connoter un sens plus large de l'unité parmi un ensemble particulier de personnes centrées sur des valeurs partagées et aspirant à un programme politique qui les libérerait de ce qu'ils ont catégorisé comme anti-"US", enraciné dans une idéologie pan- caractéristique. Les pan-groupes manifestent un éventail de catégories représentant des identités fondamentales telles que la race, l'ethnicité, la religion et la résidence collective dans une région particulière. Le nom du continent s'est finalement attaché au préfixe pan, signifiant un ensemble d'habitants au sein de l'Afrique.

Le panafricanisme est entré dans la sphère politique de la nation et s'est élevé au rang de force unificatrice majeure mobilisant le continent dans son ensemble pour résister aux dirigeants étrangers oppresseurs depuis la fin du XIXe siècle. Les élites africaines et les dirigeants politiques éminents du continent et d'ailleurs ont rapidement convergé pour établir les hypothèses fondamentales et l'opérationnalité viable du panafricanisme. Les congrès consécutifs qui se sont tenus en 1900, 1919, 1921, 1923, 1927 et 1945 dans différentes parties du monde et qui étaient axés sur le panafricanisme ont joué un rôle considérable dans la définition des idéaux de cette idéologie.



Les principes du panafricanisme

Bien qu'il soit un retardataire dans la politique mondiale au sens large, où les groupes panafricains jouent déjà un rôle de premier plan dans la lutte contre les dirigeants et les colonisateurs étrangers, le panafricanisme se distingue du pan-idéologisme sous quatre formes.

Premièrement, le panafricanisme représente le plus grand pan-groupe politique mondial qui ait jamais existé dans la politique mondiale moderne. Le continent tout entier embrasse la pan-idéologie qui guide ses aspirations politiques et économiques unificatrices. L'Union africaine représente près de 1,5 milliard d'habitants qui croient fermement à l'idée du panafricanisme, et cela inclut les Africains plus largement répartis sur les autres continents du globe. S'il existe une réalité sociale viable que les Africains tendent à partager avec des différences insignifiantes, le panafricanisme en est une, sinon la seule.



Deuxièmement, le panafricanisme existait en tant que seul groupe panafricain établi pour libérer la nation au niveau continental. La pan-idéologie est restée le seul groupe dans l'histoire du monde qui a mené une lutte organisée sur un immense continent pour la libération, l'égalité, l'autodétermination et la dignité des Africains. La lutte organisée se poursuit, bien que sur un autre front, pour assurer l'intégration des Africains en vue de meilleurs avantages économiques, inspirée par le panafricanisme, sous la direction d'un certain nombre d'organisations sous-régionales.

Troisièmement, le panafricanisme continue de prospérer à travers les générations plusieurs décennies après que ses aspirations fondamentales aient été réalisées avec succès en ce qui concerne la libération de l'Afrique des colonisateurs. L'idéologie conserve les phases d'une étape formative qui a transformé les blocs idéologiques qui contestaient la transition du continent d'un objectif, comme la libération, à un autre, comme la prospérité économique. Le panafricanisme se poursuit à travers la transformation de la nation de l'Organisation de l'Unité Africaine en Union Africaine en 2002, servant de philosophie de base.

Le dernier point, mais non le moindre, concerne la manière dont la pan-idéologie a été institutionnalisée. Contrairement à d'autres groupes panafricains qui existent sur plusieurs continents, le panafricanisme possède une forte présence institutionnelle en Afrique. Le sentiment de panafricanisme a bien été institutionnalisé par le parapluie organisationnel continental lors du Sommet de juin 2014 (Assembly/AU/Dec.529(XXIII)). En conséquence, l'UA a mis en place un Parlement panafricain (PAP) pour aider la participation des Africains au développement économique et à l'intégration du continent.



Défis et perspectives du panafricanisme

Le panafricanisme visait à l'origine l'unification de toute l'humanité d'origine africaine pour faire avancer les luttes contre les oppresseurs étrangers. Mais aussi, de nos jours, pour unifier la nation africaine afin d'obtenir des avantages économiques meilleurs et durables. Il convient toutefois d'examiner les défis auxquels l'idéologie a été confrontée et les perspectives qui s'offrent à elle.

L'un de ces défis est lié à la structure. Aucun mécanisme au niveau de l'unité n'a été configuré pour aider l'idée du panafricanisme à prospérer. Le sentiment de panafricanisme vibre moins au niveau de l'unité qu'au niveau du continent. Cela met en évidence la présence inégale de ce sentiment sur le continent, qui menace de s'éteindre un avenir prometteur. Les Etats indépendants montrent une incorporation insuffisante pour accueillir le panafricanisme dans leurs transactions politiques internes. Le fait que l'idée soit plus solide au niveau du continent empêche l'intégration du panafricanisme dans les institutions étatiques individuelles et empêcherait la forte présence et le fonctionnement efficace des organes au niveau continental.



La spirale des conflits et la mauvaise gouvernance généralisée restent les principaux défis du panafricanisme. Un continent uni sous l'idée du panafricanisme continue d'échouer de l'intérieur. Des conflits intra- et inter-étatiques incontrôlés continuent de déchirer le sentiment de fraternité que la nation a intériorisé. Comme les acteurs continentaux rejettent l'importance du panafricanisme pour régler les différends politiques au niveau local, l'idéologie pourrait lentement perdre du terrain sur le continent.

D'autre part, ces dommages sont depuis longtemps exacerbés par la présence incessante d'une mauvaise gouvernance tant au niveau national que continental. Les institutions étatiques à travers le continent sont énormément critiquées pour ne pas fournir un service de qualité relative conformément à leurs mandats. Plus ces dysfonctionnements perdurent, plus le panafricanisme devient inutile. Quelle est la pertinence du panafricanisme lorsqu'il n'y a pas de bonne gouvernance pour que la nation soit servie au mieux ?

Cependant, des perspectives entourent également le panafricanisme. Le niveau d'affection sans précédent pour le panafricanisme au sein de la génération Z garantit la durabilité sans entrave de l'idéologie. Les jeunes, en Afrique et à l'étranger, considèrent le panafricanisme comme une évidence. Ils montrent un attachement toujours plus grand au sentiment panafricain et jouent un rôle actif pour aider l'idée à maintenir sa forte présence. Si la jeune génération continue d'adhérer pleinement aux idéaux du panafricanisme qui se manifestent dans un certain nombre d'organisations nationales, régionales, continentales et mondiales, la perspective d'un panafricanisme fort deviendra de plus en plus prometteuse.

L'autre perspective prometteuse repose sur les mesures institutionnelles adoptées et mises en pratique par l'Union africaine. L'entité supranationale continentale maintient ses aspirations organisationnelles sur les solides fondations philosophiques du panafricanisme et fixe des objectifs viables pour répondre aux ambitions politiques et économiques du continent. L'Agenda 2063 continue de diriger l'ensemble des activités de développement de l'Union africaine - une manifestation concrète de la manière dont le continent prévoit de parvenir à un sentiment de panafricanisme bien ancré.

172 görüntüleme

Comentarios


bottom of page