top of page
  • Recep KOÇAK

Notre Grande Douleur, Notre Grande Epreuve : La Palestine.

À Gaza, l'humanité est en train de mourir. Nos frères palestiniens montrent une grande résistance à la fois à Gaza et sur les terres que l'occupant israélien tente d’occuper par la violence et la torture depuis 75 ans. Les attaques impitoyables, arrogantes et cruelles d'Israël, ne respectant aucune règle, sont largement soutenues, en particulier par la plupart des pays occidentaux, dont les États-Unis. Les pays qui n'offrent pas un soutien ouvert se contentent de regarder.



Quant au monde islamique, avec une population atteignant deux milliards, il semble incapable de faire preuve d'une position efficace face au génocide et aux massacres en cours. Cette épreuve est celle de tous les musulmans autant que celle de nos frères palestiniens. Malheureusement, le nombre de Palestiniens martyrs dépasse maintenant les dix mille, et ce chiffre augmente malheureusement chaque minute. Il sera longtemps avant que l'on sache combien de vies sont restées sous les décombres des bâtiments détruits et combien de blessés il y avait.


Chacun peut faire quelque chose pour nos frères palestiniens. Nous pouvons exprimer notre réaction en priant, en envoyant des aides et en faisant connaître l'oppression au monde. Depuis sa création, l'association Deniz Feneri s'est étroitement intéressée à la question palestinienne et a mis en œuvre de nombreux projets pour nos frères dans la mesure de ses moyens. Il y a quelques années, nous avons acheté un bâtiment pour l'Université islamique de Gaza avec plusieurs organisations humanitaires de notre pays, offrant ainsi un service aux jeunes Palestiniens.


Nous avons mis en œuvre des projets de développement à Gaza. Nous avons également soutenu régulièrement nos orphelins à Gaza pendant des années. Pendant les mois de Ramadan, nous avons ouvert des tables d'iftar à la mosquée Al-Aqsa, partageant ainsi notre joie du repas de rupture du jeûne avec nos frères palestiniens. Je voudrais vous présenter quelques notes sur quelques démarches significatives que nous avons entreprises pour nos frères palestiniens...



Dans le cadre de la campagne de collecte de fonds lancée par l'association Deniz Feneri pour « L'aide attendue par la Palestine et le Liban », 100 camions pleins de fournitures humanitaires ont été collectés et envoyés dans la région.


Les dons collectés pour le Liban et la Palestine ont été expédiés vers la Palestine et le Liban par un navire partant du port de Mersin. Les fournitures humanitaires sur le bateau ont atteint le port de Tartous en Syrie environ deux heures plus tard, d'où elles ont été transportées par camion vers les zones qui étaient dans le besoin. Parmi les fournitures humanitaires prévues pour bénéficier à 250 000 personnes, on trouve du lait pour bébé, de la farine, des légumineuses sèches, des olives, des conserves, des repas prêts à manger, du lait en poudre, des couches pour bébés, des vêtements, des couvertures, des draps, des tentes, des médicaments, des liquides pour les patients rénaux, des sérums et des matériaux de pansement, des fournitures de secours en cas de catastrophe, des cuisinières à gaz et des fournitures de papeterie. (24 août 2006).


L'Association Deniz Feneri et la section turque de l'Association des Médecins du Monde, avec le soutien de l'Agence Turque de Coopération et de Coordination (TİKA), ont inauguré le « Centre de Traumatologie » à l'Hôpital d'État Han Yunus à Gaza, ouvert par le ministre palestinien de la Santé, Ridvan Ahras. S'exprimant lors de la cérémonie d'ouverture, le secrétaire général de l'Association Deniz Feneri, İbrahim Altan, a déclaré :

« Il y a six mois, nous avons décidé de créer un centre de traumatologie à Gaza. Avec le projet élaboré, nous avons réussi à ouvrir le centre rapidement et à aider les gens de la région. Le Centre de Traumatologie nouvellement ouvert est d'une grande importance pour la région car il permet une intervention rapide en cas d'urgence."


Le président des Médecins du Monde, le professeur İhsan Karaman, a déclaré que le centre était équipé de systèmes d'opération modernes, dont la tomodensitométrie, l'échographie et les dispositifs d'anesthésie, et que grâce au centre, les cas de traumatisme du sud de Gaza ne seraient plus dirigés vers d'autres pays, ce qui serait un service important pour le peuple palestinien.


En 2009, l'Association Deniz Feneri a organisé une foire au profit de la Palestine, qui lutte depuis de nombreuses années contre l'oppression d'Israël. Les produits et les dons collectés lors de cette foire ont été expédiés à Gaza depuis le port d'Haydarpaşa à Istanbul à bord d'un navire. Le navire a atteint le port d'El-Arish en Égypte en cinq jours, et les fournitures ont été chargées sur des camions puis livrées à l'hôpital d'État Han Yunus à Gaza. La valeur totale des fournitures à bord du navire était de 1.038.000 dollars.


En tant que résultat d'un travail conjoint entre la succursale d'Ankara de l'Association Deniz Feneri et le syndicat Öz Sağlık-İş affilié à la Confédération Hak-İş, l'école des handicapés « Umut Köprüsü » (Pont de l'Espoir) a été ouverte à Gaza lors d'une grande cérémonie. Notre école, où 350 élèves handicapés reçoivent une éducation, a été construite sur une superficie de 1.650 mètres carrés. Composée de 19 salles au total, l'école comprend une salle d'informatique, des salles de physiothérapie et de réadaptation, une bibliothèque, une piscine de thérapie, une mosquée, une cuisine et divers espaces pour des activités.

Musa Balkan, directeur de la succursale d'Ankara de l'Association Deniz Feneri, a partagé ses sentiments et pensées sur l'école des handicapés « Umut Köprüsü » à Gaza :

« Nous assistons aujourd'hui à l'ouverture de notre école des handicapés Umut Köprüsü, que nous avons construite en peu de temps après avoir signé un protocole avec le syndicat Öz Sağlık-İş affilié à la Confédération Hak-İş l'année dernière. Je salue nos frères et sœurs qui défendent leurs terres jusqu'à la dernière goutte de leur sang et je souhaite la victoire. Je souhaite à nos frères et sœurs de vivre des jours de paix et de tranquillité. Nous avons construit une école complètement équipée et moderne où environ 350 de nos petits, autistes, paralysés, malentendants, malvoyants et handicapés physiques, peuvent recevoir une éducation et des services de réadaptation. Je souhaite que cela soit bénéfique pour nos frères et sœurs défavorisés à Gaza, ainsi qu'à leurs familles, et je tiens à exprimer ma gratitude aux donateurs et bénévoles, en particulier à la Confédération Hak-İş et au syndicat Öz Sağlık-İş."


Enfin, j'ai récemment parlé à İbrahim Altan, avec qui j'ai travaillé pendant de nombreuses années sur mon livre « Sönmeyen Işık » (La Lumière Inextinguible) de la Fondation Deniz Feneri. Je lui ai demandé des histoires de bonté inoubliables de ses années passées à la Fondation Deniz Feneri. Il a partagé un souvenir à propos d'Islam Jude, le représentant de l'une de nos organisations partenaires à Gaza.



İbrahim Bey a déclaré : "Je ne peux toujours pas l'oublier. C'était très émouvant" et a continué ainsi : « Je me demande toujours si je vais devenir martyr ou non. » Parce que son fils était martyr. Il a continué :

« Une nuit, j'ai rêvé, j'ai eu un accident de la route et je suis mort d'une hémorragie cérébrale. Ensuite, ils m'ont pris et m'ont emmené là où sont les martyrs au paradis. Je dis : Je ne suis pas martyr, pourquoi m'avez-vous amené ici ? Ils disent : Lève la tête et regarde. Je regarde, partout il y a des enfants, je connais des gens de ma propre région, tous sont les enfants de martyrs. Ils disent que nous t'avons amené ici parce que tu les regardes."

12 görüntüleme

Comments


bottom of page