top of page
  • Yazarın fotoğrafıAlioune Aboutalib Lô

Les défis des politiques sociales en Afrique

L’Afrique regorge d’un potentiel indéniable en termes de ressources naturelles et humaines. Avec un sous-sol extrêmement riche et une population d’environ 1,4 milliards de personnes et dont 62% ont moins de 25 ans, le sous-développement du continent est encore une hérésie. L’Afrique souffre en effet d’imperfections sociales qui restent des défis conséquents pour la majeure partie des Etats et qui plombent l’épanouissement des populations. Cet article traite brièvement des défis sociaux, bases de la précarité et de la promiscuité des populations africaines.



La pauvreté

Comme qui dirait, l’Afrique est très riche mais aussi très pauvre. Le continent regorge d’un potentiel économique inestimable mais croule sous la pauvreté. Celle-ci est la mère des autres maux sociaux auxquels les gouvernements doivent faire face. Les politiques sociales souvent sont mal soutenues et les stratégies de réduction de la pauvreté continuent d’être insuffisantes ou d’être mal ficelées par les Etats et leurs partenaires.

·Environ 35 % de la population de l'Afrique subsaharienne vit dans l'extrême pauvreté, avec moins de 1,90 $ par jour.

·Parmi les 47 Pays les moins avancés, 33 sont africains, et parmi eux 21 se trouvent à la fin du classement.


Selon l’Institut d’Etudes de Sécurité, lorsque la COVID-19 a éclaté en 2020, environ 30 millions d'Africains de plus ont été poussés dans l'extrême pauvreté (vivant avec moins de 1,90 dollar par jour). Avant la pandémie, plus de 445 millions de personnes – représentant 34% de la population africaine – vivaient en dessous du seuil de pauvreté. Et même alors, ce chiffre s’élevait à presque neuf fois la moyenne enregistrée dans le reste du monde.



Accès insuffisant aux soins

La santé reste un des tendons d’Achille des gouvernements africains. Le secteur sanitaire paye la plus grande part des conséquences de l’extrême pauvreté ressenti dans plusieurs pays africains. Le COVID-19 a fini surtout de révéler l’extrême fragilité de ce secteur qui manque de tout :

·L'espérance de vie est de 60 ans alors qu'elle avoisine 71 ans dans le reste du monde.

·Le sida touche 4,7 % des personnes de 15 à 49 ans, contre 0,8 % pour l'ensemble de la planète. Sur les 35 millions de personnes séropositives en 2013, 70 % proviennent d'Afrique. L'espérance de vie en Afrique du Sud, pays pourtant le plus riche d'Afrique, est descendue en dessous de 60 ans à cause du virus.

·Le paludisme persiste et continue de faire des ravages.

·La mortalité infantile est de 56 ‰ en Afrique subsaharienne contre 32 ‰ dans le monde en 2015.

Selon le DR Hammadoun Dia de PNUD Mali, « L’Afrique reste la région du monde où les enjeux de santé sont les plus importants et critiques. Il faut rappeler que sur les 57 pays du monde souffrant d’une pénurie critique de personnels de santé telle que définie par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) avec la régression d’Anand Baernighausen, 36 se trouvent en Afrique (0,21 médecins pour 1 000 habitants). L’Afrique abrite seulement 1,3 % des professionnels de la santé, alors qu’elle porte à elle seule 25 % de la charge mondiale de maladies.



L’Education

L’Education reste un des défis majeurs du content africain dont la population est encore extrêmement jeune comme mentionnée plus haut, et qui a besoin d’accéder à la connaissance et d’être bien formée. Les moyens insuffisants des Etats ne permettent pas encore de mettre les investissements nécessaires dans ce secteur. Il se pose non seulement des problèmes criants d’infrastructures (le Sénégal par exemple, a encore plus de 4000 abris provisoires faits de pailles), mais aussi de personnel éducatif et de moyens logistiques.


Aussi, sur plus de 113 millions d’enfants dans le monde qui n’ont toujours pas accès à l’enseignement primaire, l’Afrique à elle seule en compte plus de 42 millions (ONU, 2004), soit le tiers environ des enfants non scolarisés ou qui ne connaissent pas les chemins de l’école. Il se pose aussi des problèmes dans la planification stratégique de l’éducation en Afrique. Les secteurs de l’enseignement et de la formation technique et scientifique sont encore assez sous-estimés par exemple. Ce qui renforce le problème de l’employabilité des jeunes sur le continent.



Politique et gouvernance

La pauvreté est certes la mère des maux en Afrique mais elle fait concurrence avec la situation politique qui peut même en être le facteur aggravant. Les défis sociaux sont en effet aggravés par les conflits politiques menant à l’instabilité dans plusieurs régions du continent. Les conflits ethniques, territoriales, post-électorales et d’enjeux de puissance, viennent s’ajouter désormais terrorisme qui frappe plusieurs pays comme le Mali, le Niger, le Burkina Faso, le Cameroun, le Nigéria, le Benin, le Mozambique, la Libye, l’Algérie et bien d’autres. Les politiciens sont souvent indexés comme n’étant intéressés que par leurs enjeux de puissance et de pouvoir et moins par la résolution des maux qui gangrènent les nations africaines. Quand il s’agit de bonne gouvernance, ils sont aussi au banc des accusés. En effet, la corruption et la mal gouvernance plombent les pays africains et sont à la base du sous-développement. Le manque de transparence et l’impunité engendrent le détournement de fonds publics qui doivent être pourtant investis dans les secteurs clés comme l’éducation, la santé, ou l’agriculture. Ces manquements continuent surtout d’être à la base de l’extrême pauvreté et surtout des inégalités de développement même à l’intérieur des pays.



Conclusion

L’Afrique du XXIe siècle doit encore faire face à d’immenses défis qui ne permettent pas encore au continent d’engager le challenge de l’émergence. Des structures et des moyens de subsistance de base manquent encore à la majeure partie des pays, surtout de l’Afrique Subsaharienne. Malgré le potentiel économique, l’Afrique est encore reléguée bien loin dans le rang des nations à cause des défis politico-sociaux que les gouvernants ont encore du mal à relever.

Sources :

L'Afrique est en train de perdre la bataille contre l'extrême pauvreté, https://issafrica.org/fr/iss-today/lafrique-est-en-train-de-perdre-la-bataille-contre-lextreme-pauvrete

Les défis de la santé en Afrique : quel rôle pour le numérique ? https://www.undp.org/fr/blog/les-defis-de-la-sante-en-afrique-quel-role-pour-le-numerique


15 görüntüleme
bottom of page